Vous êtes ici : Accueil > Orientation, Parcours et Stages en entreprise > Histoire des Arts > Des oeuvres > Tintin au pays des Soviets
Publié : 26 novembre 2015

Tintin au pays des Soviets

"Tintin au pays des Soviets" est le premier album de Rémi Georges (RG = Hergé). Ce dessinateur et scénariste belge va publier son histoire dans le journal "Le Petit vingtième" en 1929-1930. Cette aventure de Tintin au pays des Soviets est une critique virulente voire violente du régime bolchévique mis en place par Lénine puis poursuivi par Staline.
Cette BD ne sera jamais colorisée comme ce sera le cas des BD suivantes. Aucun dessin animé ne sera d’ailleurs tiré de celle-ci.
Tintin est envoyé en reportage par le "Petit Vingtième" à Moscou. Les services secrets tentent de l’assassiner en Allemagne mais il parvient à atteindre l’URSS où le Guépéou (police soviétique) tente de l’éliminer.
Hergé ne connaissant pas le pays, il utilise l’ouvrage "Moscou sans voiles" de l’ancien ambassadeur de Belgique en URSS, Joseph Douillet.
Hergé est catholique conservateur. Il travaille pour l’abbé Wallez au journal le "Vingtième siècle". Wallez diffuse des idées d’extrême-droite voire fascistes dans son journal. Il admire le Duce italien (Mussolini). Le fasciste belge Léon Degrelle travaille un temps pour Wallez. Ce dernier va lancer le "Petit vingtième" à destination de la jeunesse.
Tintin naît à la demande de Wallez.
Dans "Les aventures de Tintin, reporter du "Petit Vingtième" au pays des Soviets", Hergé, Tintin et Milou (Fox-Terrier) vont dénoncer :

  • le pillage des ressources agricoles (Ukraine) et la lutte contre les Koulaks (envoyés dans les Goulags de Sibérie)
  • la propagande à destination des communistes étrangers en visite
  • le trucage des élections et la violence faite aux opposants
  • l’embrigadement forcé des enfants des rues
    Les planches proposées ci-dessus sont extraites de "Tintin au pays des Soviets" édité par Casterman à Paris en 2006.

Merci de faire vivre l’industrie du livre et de la BD en faisant l’acquisition de cette BD. D’où la piètre qualité volontaire des reproductions.

Ce travail de mise en œuvre a été réalisé avec ma collègue d’histoire (Mme Charton) et ma collègue de lettres (Mme Haran-Biscay).

Documents joints

Répondre à cet article

1 Message